RK – #B5 I Daymolition

ABONNE-TOI ICI ☞ https://po.st/DAYMOLITION

Les freestyles Daymolition: http://bit.ly/2fI2ezU
Les lives Daymolition: http://bit.ly/2fI9TOx

Retrouve Daymolition sur les réseaux sociaux:
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/Daymolition.fr/
Instagram: https://www.instagram.com/daymolitionofficial
Twitter : https://twitter.com/DAYMOLITION

Vidéos qui pourraient vous interesser

Comment (45)

  1. Rk B5
    Est-ce que tu pense que tu peux me la mettre, je fini le peteu et j en roule un autre toute des rodaves a des kilomètres, si ta trahis on te la mets a l aube,
    Con t mort une balle tu meurt.
    Tu le sais jai meme plus le temps de te donner l heur,
    Et tu le sais..
    La putain ta madré par !

    On ses quitté depuis le departs,
    Jamais de la vie je prendrais des tartes,
    Maman s inquiete quand je rentre tard
    Papa ma dit je suis fiers de toi,
    Je parle a la bonne etoile,
    Mon petard est en bonne états
    A distribuer des balles,
    Elle me prend pour un pour un debilles,
    Elle veut que je mette les pied a son bahaha,
    En plus elle c est fais belle maintenant c est moi qui lui fais malahah,

    Et garde la peche l amour dure plus que la durex,
    T es peut etre ma future ex mais jai trop d amour pour ma tess,
    Je suis dans des caisse,
    Noir et brossons,
    Je traine avec equipe et brossons,
    Quand je degaines monte la tension,
    Quand je repars parterre ya du sang,
    Je suis le meilleur de ma generation,
    Je suis passer du pw’s au deux temps,
    L autre la-bas il lui reste deux dents,
    Car les vie on est tous dedans,

    Je te fais decouvrir de nouvelles saveurs,
    La victoire on la savoure,
    La meilleur armes c est le savoir,
    Jai pas compris qui fallait de l or et du saphir,
    J ai donner sans entendre merci,
    J’ravage de raconte ma vie,
    Des qui mon donner ton avis,
    Vien pas te frotter a nous si on ta jamais vu,
    Et de facon on est mecrassi,

    Ca marche pas je reprend la bicrave je passe,
    Des journées entiere a bedaves je vais,
    Betons partout ya des poucaves,
    Je suis dans le tchieks,
    Je suis dans se putain bangs,
    Je fume cette putain herbe,
    Je serais jamais en paires,
    Ma dit mon miroir va s en jamais surveiller t arriere,
    En vrai j’ai pas besoin quand,
    Je sais que tous mes reufs son derriere,
    Et le public devient fous quand je cris la putain de ta mere,

    J ai une main sur l embrayage,
    Sur la route du succés,
    Je prepare j esquive tous les peages,
    Est-ce que tu pige,
    Je me venge apres je tourne la page,
    Au faite c etait un piege,
    Donc t etonne pas si je fais le menage,
    T etais mon reuf…

    A ouais t etais mon frero,
    T etais dans mon coeur,
    Car la tu vaut zero,
    J ai quelque gars,
    Les autres c est des putes,
    Y a quelque gars qui mange des bites,
    Les années seront dure,
    Parceque mon ptit frere mimites,
    Gros laisser moi je suis parano,
    Je pensais me faire baiser par un autre,
    Et nos projets tombe a l eau,
    Car c est fils de putes nous la mette a l aube,
    Tu veux que je parle,
    Tu veux que je te dise,
    J ai rien a dire a par qui me la mise,
    Pas un ragard pas la bise,

    Pas la peine de parler du buzz,
    Pas de beurre pas de souvenir,
    J ai la haine,
    Je veux reussir,
    Se que ta fais,
    Moi je l’ai fais,
    Se que tu fera je le ferais en pires,
    Puis tous petit sombrer les potes,
    Les même potes et les même profs,
    La meme fille et les meme docs,
    Les meme embrouilles et les coup de cross,
    Les coup de kick et les coup de crasse,
    Les coup de ceinture et les grosse traces,
    Et cette grosse tasse ma fais comprendre que fallait que je brasse,
    Fallait je brasse la vitre,
    Fallait que je brise le sol,
    Fallait que je vois,
    Non il fallait que je m en excuse,
    Fallait que je m exprime,
    Sans passer pas l extrême,
    Tu te sous estime,
    Savoir regarder l extrait,
    Fallait je m exprimes sans passer l extraits (x2),
    Sans savoir regarder l extraits(x4)
    Wsh c est le b5 la famille…

  2. ¤¤ PAROLES ¤¤

    Est-ce que tu penses que tu peux m’la mettre
    Je fini l’pète et j’en roule un autre
    Toi t’es rodave a des kilomètres
    Si t’as trahi on t’la met à l’aube

    Le con d’tes morts une balle tu meurs (Ouais ouais)
    Tu l’sais j’ai même plus l’temps d’te donner l’heure (Ouais)
    Et tu l’sais, La putain d’ta madre (Quoi)
    On sait qui t’es depuis le départ
    Jamais d’ma vie moi je prendrai des tartes
    Maman s’inquiète quand je rentre tard
    Papa m’a dit, moi je suis fière de toi
    J’cogite, j’parle à la bonne étoile
    Mon pétard est en bon état, prêt à distribuer des balles
    Elle m’prend pour un débile
    Elle veut que j’mette mes pieds à son pa-a-a-a-as
    En plus elle s’est fait belle,
    Maintenant c’est moi qui lui fait ma-a-al
    Elle garde la pêche, l’amour dure plus que ladurex
    T’es p’t’être ma futur ex, mais j’ai trop d’amour pour ma tess
    J’suis dans des caisses, noires et ****, j’traine avec
    Et qui ***** quand j’dégaine, montent la tension quand j’repars
    Par terre y’a du sang j’suis l’meilleur d’ma génération, j’suis passé
    Piwi au deux temps, l’autre la-bas, il lui reste deux dans l’carré VIP, on est tous dedans

    Jveux découvrir de nouvelles saveurs, la victoire on la savoure
    La meilleur ** c’est l’savoir, j’ai bien compris qu’il fallait de l’or et du saphir
    J’ai donné sans entendre merci,
    J’rap pas, je raconte ma vie
    T’es qui pour donner ton avis ?
    Viens pas te frotter à nous si on t’a jamais vu

    Et de toute facon on est mécraci, ca marche pas j’reprends la bicrave
    Jpasse, mes journées à bédave
    Jvais, béton partout y’a des poucaves
    Jsuis dans tieks, jsuis dans c’putain d’bled
    Si j’fume cette putain d’herbe,
    J’srai jamais en perte m’a dit mon miroir vas sans jamais surveiller tes arrières
    En vrai j’ai pas besoin, quand j’sais que tous mes rêves sont derrière
    Et l’public devient fou quand j’cris La p*tain d’ta mère
    J’ai une main sur l’embrayage, sur la route du succès
    J’bombarge, j’esquive tous les péages
    Est-ce que tu piges ? j’me venge après j’tourne la page
    Au fait, c’était un piège donc t’étonne pas si j’fais le ménage
    T’étais mon reuf, ah ouais t’étais mon fréro , t’étais dans mon cœur
    Car et là tu vaux zéro

    J’ai, quelques gars le reste c’est des p*tes
    Ils ont sonne-per ils mangent des b*tes
    Les années seront dures, parce que mon p’tite frère m’imite
    Gros, laissez moi j’suis parano, jpensais m’faire baiser par un autre
    Et nos projets tombent à l’eau car c’fils de p*te la met à l’aube
    Tu veux qu’jt’en parle, tu veux qu’jte dise ?
    J’ai rien à dire à part qu’il m’la mise
    Pas un regard, pas la bise, pas la peine de parler du buzz
    Pas de peur, pas d’sourire, J’ai la haine, jveux réussir
    C’que t’as fais, moi j’lai fais et c’que tu f’ras, moi j’le f’rai en pire
    Depuis tout p’tit, sombre est l’époque, les mêmes potes et les mêmes profs,
    la même ville et les même tofs, les mêmes embrouilles et les coups d’crosse,
    les coups d’cric et les coups d’crasse, coups d’ceinture et les grosses traces
    Et cette grosse tasse, m’a fait comprendre que fallait qu’jbrasse
    Fallait qu’jbrasse,la vitre, fallait qu’jbrise, le sol, fallait qu’jfrotte
    Maman fallait que j’men excuse, fallait qu’jm’exprise sans passer l’extrème
    Je me sous-estime, sans avoir regardé l’extrait
    Fallait qu’jm’exprime sans passer l’extrème
    Je me sous-estime, sans avoir regardé l’extrait (ouais)
    Sans avoir regardé l’extrait (ouais) (x4)

LEAVE YOUR COMMENT