GUIZMO – GUIZMAX (Clip Officiel) / Y&W

« Guizmax », extrait de l’album « La Banquise » disponible partout : http://smarturl.it/GuizmoLaBanquise
Abonne toi à la chaîne : https://lnk.to/guizmoyt
Retrouve tous les titres de Guizmo : https://guizmo.lnk.to/lesessentiels

Albums disponibles en stream et download :
« Normal « ➡️ http://smarturl.it/GuizmoNormal
« C’est Tout » ➡️ http://smarturl.it/GuizmoCestTout
« Dans ma ruche » ➡️ http://smarturl.it/GuizmoDansMaRuche
« #GPG »➡️ http://smarturl.it/GuizmoGPG
« Amicalement vôtre » ➡️ http://smarturl.it/Guizmo-Amicalement
« Renard » ➡️ http://smarturl.it/GuizmoRenard
« GPG 2″ ➡️ https://y-w.lnk.to/GPG2/
La Compil’ « Y&W » ➡️ http://smarturl.it/Y-WLAlbum

Coffret exclu Fnac 2CD+Bob+Bracelet ➡️ http://bit.ly/GuizmoCoffretGPG2
Coffret collector exclusif Fnac CD+Bob+Bracelet ➡️ http://smarturl.it/RenardCoffret
Coffret (cd livret poster 24 pages + bob réversible) ➡️ https://bit.ly/2vQMWGp

Facebook : https://www.facebook.com/GuizmoYetW
Twitter : https://twitter.com/GuizLaBanquise
Instagram : http://instagram.com/guizmolabanquise
Merci encore de votre soutien.
Je vous kiffe mes renards !
Guiz’ Y&W.

PAROLES

J’ai vu toute ma vie défiler, quand on m’a dit ton foie est foutu
Sacré blues, ça paraît fou alors je bois mes coups durs
Zape des fourrures, capuché et veste Levi’s
Y&W barbus tah les extrémistes
Mecs très vifs, j’pense que tant que les tess existent
Faut qu’tu fasses bellek chaque fois qu’tu baisses les vitres
On supporte tous les chagrins d’la vie
Mes assassins d’la lice-po, le parfum de la tise
Et j’doigte le vagin d’la street
Alors le sang coule, les embrouilles plus inutiles que les vaccins de l’Afrique
Moi dans la rue j’suis pas l’plus fort
Mais j’ai déjà vu des Tom Pouce qui braquent musclor
Et j’veux m’évader, dit moi où est la paix j’y vais direct
Juste de quoi m’refaire on va quitter l’business
Avec Al Kali, Bio et Alini
J’ai pas finis y’aura Lascar et Jeff sappés en Tachini
Il m’faut mal et kalash mais on est cramé sa race
Aller-retour au placard, tah les malades
Putain la rue c’est d’la baise
T’y trouves que du biz, tu t’gooms ou tu fuis, rien qu’des galères dans cet univers
J’étais beau, j’étais bien-portant, y’avait rien d’important
Faillait s’douter qu’ça partirait en couilles comme la fin d’un roman
Les infos mentent les délinquants ne sont pas que bêtes et méchants
Au début on est tous capables d’aimer vraiment
Mais c’est la vie qui nous a marqué même arnaqué
Pense à ta mère quand t’es en loque et qu’elle nettoye l’parquet
La punchline, le flow, ma technique vas-y j’m’en bats les couilles
J’ai envie d’parler d’elle me casser pas les couilles
La galère et l’amertume quotidienne
Ca dav-bé que d’la verdure officielle
Pour ça qu’le cerveau part en cette-su
Qu’il part en miettes, j’m’en tape en fait, j’suis à l’ancienne dans mes clips j’rappe en vet-sur
Blessures, est-ce que tu sais c’que ça veut vraiment dire?
Hein? Est-c’que t’es sûr qu’tu veux vraiment vivre?
Parce que c’est plus facile de crever
Moi j’me reposerai que quand j’aurais vu l’Afrique se lever
En attendant j’fais du rap, j’fais mon job
J’suis là pépére, mais y’a qu’des mecs qui froissent mes nerfs
Mais il faut pas quer-cra
Il faut un paquet d’clopes, d’masse et appeler yass’ pour s’mettre dans un sale état
C’est pas reluisant, l’envie je vis sans
L’impression de rentrer dans la tête d’un fou en me relisant
Du mal à accepter mes tords à aimer l’effort
En vrai j’ai passé ma vie à m’fermer les portes
J’me sens frustré, le cannabis j’me suis prescris
J’me fait lustrer pendant qu’j’écris
Bandes de profiteuses, vous étiez où avant Rap Contenders et mon album? Hein?
Je n’vous respecte pas, à cause de vous, le salaud infidèle je resterais ce gars
Vos avis ne changeront rien
La grosse tête je l’ai eu c’était en 3e au brevet j’ai eu mention bien
Laissez-moi m’détendre, baiser v’la les samples
Péter dans les bacs, péter à la radio, péter à l’écran
J’devrais suivre l’enseignement des gens bien
Tirer des leçons de l’enfermement des anciens
Mais j’ai encore besoin d’me tromper
D’me rendre compte que j’suis qu’un ptit con qui croît qu’sa vie est bidon
Ca fait du bien d’vider un peu son sac
Dommage qu’il en reste encore 5 ou 6 remplis de rage
Dommage, franchement
Dommage, ouais sa fait du bien de vider un peu son sac
Dommage qu’il en reste encore 5 ou 6 remplis de rage
Remplis de rage
Guizmo c’est niqué
Cette phrase qui trône dans ma tête
La peur de rester bloqué quand j’rôde dans ma tess
Mes gars réalisez-vous?
Les Air-max, les casquettes ça tétanise les foules
J’dit ça en restant drôle mais à tenir le pavé
Plus déter que jamais ils finiront par vous mettre dans l’trou

La suite ici 👉 https://bit.ly/3e4DzEl

#Guizmo #Guizmax

Vidéos qui pourraient vous interesser

Comment (49)

  1. J'ai vu toute ma vie défiler, quand on m'a dit : "Ton foie est foutu"
    Sacré blues, ça paraît fou, alors je bois mes coups durs
    Sape des fourrures, capuché et veste Levi's
    Y&W, barbus tah les extrémistes
    Mecs très vifs, j'pense que tant que les tess' existent
    Faut qu'tu fasses bellek chaque fois qu'tu baisses les vitres
    On supporte tous les chagrins de la vie
    Mes assassins de la lice-po ont le parfum de la tise
    Et j'doigte le vagin de la street, alors le sang coule
    Les embrouilles plus inutiles que les vaccins de l'Afrique
    Moi, dans la rue, j'suis pas l'plus fort
    Mais j'ai déjà vu des Tom Pouce qui braquent Musclor
    Et j'veux m'évader, dis-moi où est la paix j'y vais direct
    Juste de quoi m'refaire, on va quitter l'business
    Avec Al-Khali, Bio et Alini
    J'ai pas fini : y'aura Lascars et Jeff sapés en Tacchini
    Il m'faut mal et kalash mais on est cramé sa race
    Aller-retour au placard, tah les malades
    Putain la rue c'est d'la baise
    T'y trouves que du biz', tu t'goome ou tu fuis, rien qu'des galères dans cet univers
    J'étais beau, j'étais bien-portant, y'avait rien d'important
    Faillait s'douter qu'ça partirait en couilles comme la fin d'un roman
    Les infos mentent : les délinquants ne sont pas que bêtes et méchants
    Au début on est tous capables d'aimer vraiment
    Mais c'est la vie qui nous a marqués, même arnaqués
    Pense à ta mère quand t'es en loc' et qu'elle nettoie l'parquet
    La punchline, le flow, ma technique vas-y j'm'en bats les couilles
    J'ai envie d'parler vrai, me cassez pas les couilles
    La galère et l'amertume quotidiennes
    Ça dave-bé que d'la verdure officielle
    Pour ça qu'le cerveau part en cette-su
    Qu'il part en miettes, j'm'en tape en fait
    J'suis à l'ancienne : dans mes clips j'rappe en vête-sur'
    "Blessures" : est-ce que tu sais c'que ça veut vraiment dire ?
    Hein ? Est-ce que t'es sûr que tu veux vraiment vivre ?
    Parce que c'est plus facile de crever
    Moi j'me reposerai que quand j'aurai vu l'Afrique se lever
    En attendant j'fais du rap, j'fais mon job
    J'suis là pépère, mais y'a qu'des mecs qui froissent mes nerfs
    Mais il faut pas quer-cra
    Il faut un paquet d'clopes, un paquet d'mass', et appeler Yass pour s'mettre dans un sale état
    C'est pas reluisant, l'envie je vis sans
    L'impression de rentrer dans la tête d'un fou en me relisant
    Du mal à accepter mes torts, à aimer l'effort
    En vrai, j'ai passé ma vie à m'fermer les portes
    J'me sens frustré, le cannabis j'me suis prescrit
    J'me fait lustrer pendant qu'j'écris
    Bandes de profiteuses, vous étiez où avant Rap Contenders et mon album ? Hein ? Nulle part ! Je n'vous respecte pas !
    À cause de vous, le salaud infidèle, je resterai ce gars
    Vos avis ne changeront rien
    La grosse tête, je l'ai eue : c'était en 3e, au brevet, j'ai eu mention bien
    Laissez-moi m'détendre, baiser v'la les samples
    Péter dans les bacs, péter à la radio, péter à l'écran
    J'devrais suivre l'enseignement des gens biens
    Tirer des leçons de l'enfermement des anciens
    Mais j'ai encore besoin d'me tromper
    D'me rendre compte que j'suis qu'un p'tit con qui croît qu'sa vie est bidon
    Ça fait du bien d'vider un peu son sac
    Dommage qu'il en reste encore cinq ou six remplis de rage
    Dommage, franchement
    Dommage, ouais ça fait du bien d'vider un peu son sac
    Dommage qu'il en reste encore cinq ou six remplis de rage
    Remplis de rage…

LEAVE YOUR COMMENT